Monthly Archives: novembre 2015

APRES L’ATTENTAT DE RADISSON BLU : Il faut un plan Marshal anti-terroriste

L’attentat de la semaine dernière contre le Radisson Blu doit sonner le glas des calculs approximatifs et des hésitations. Il faut de nouvelles mesures énergiques contre les terroristes. Dans les messages de condoléances et de compassion pour le peuple malien suite à l’attaque terroriste de vendredi dernier contre l’hôtel Radisson, le mot « prévention«  occupe une

LE CHARBON DE PLUS EN PLUS CHER : Ce que des consommateurs en pensent…

En cette période, il est très difficile de s’approvisionner en charbon à Bamako, combustible le plus utilisé pour avoir le feu. Des Bamakois racontent leur calvaire. Sadio Kéita (ménagère) : «C’est très difficile maintenant de trouver du charbon. En plus de la cherté, on ne le voit même plus, beaucoup de vendeurs disent qu’ils n’en trouvent

PENURIE DE CHARBON : Les ménagères souffrent

Ces derniers jours, l’approvisionnement en charbon de bois est devenu problématique à Bamako. Principale source énergétique utilisée pour la cuisine, le charbon de bois est devenu cher dans certains quartiers et introuvable dans d’autres. Généralement utilisé pour la cuisine, le charbon de bois est le combustible le plus sollicité par les ménages à Bamako qui

ATTENTAT DE BAMAKO DE VENDREDI DERNIER : Les quatre vérités des Bamakois

Quatre jours après l’attentat meurtrier perpétré par un groupe armé contre le Radisson Blu qui a fait 22 morts, les activités se poursuivent toujours. Cependant, des Bamakois, dans le micro-trottoir ci-dessous, ne semblent pas oublier les faits. Ils exigent de l’Etat une riposte cinglante aux attaques. Modibo Coulibaly (étudiant) : « L’événement du vendredi ne devait

ATTAQUES TERRORISTES : Le glas qui sonne pour les agents de sécurité

De nombreux Maliens, par manque d’emplois en adéquation avec leur formation, sont devenus des gardiens ou agents de sécurité. Au péril de leur vie, ils font ce métier sans être suffisamment aptes, ni assurés qui plus est, avec un salaire dérisoire. Un sort peu enviable que celui de ces agents premières victimes innocentes en cas

ATTENTAT AU RADISSON BLU Le contrôle : un des maillons faibles

La prise d’otages par un groupe de terroristes et la tuerie qui s’en est suivie, vendredi dernier dans l’hôtel Radisson Blu de Bamako, ont été unanimement condamnées par tous ceux qui sont épris de paix. Mais une fois encore, le contrôle doit être de plus en plus rigoureux tant au niveau de nos frontières qu’à

PRISE D’OTAGES : « Les terroristes étaient des clients »

Selon la version donnée par des travailleurs de l’hôtel Radisson Blu, les terroristes logeaient depuis trois jours dans l’établissement. Selon le bilan donné par les autorités, la prise d’otage à Radisson a fait 21 morts dont 11 expatriés. Sur les 11 étrangers tués, les Russes sont les plus nombreux, avec 8 morts. Ensuite, il y

BILLET : Péril

La guerre asymétrique est certes un caillou dans les chaussures du monde civilisé, mais l’attaque terroriste contre l’hôtel Radisson, le vendredi dernier, démontrait que nos autorités n’ont pas pris la pleine mesure de la menace terroriste. Le temps d’un contrôle rigoureux après l’attaque de « La Terrasse », c’est-à-dire l’espace de quelques jours, le laxisme a repris

ATTENTATS DE PARIS Quelles leçons pour le Mali ?

Les dirigeants maliens doivent tirer beaucoup d’enseignements utiles des attentats de la semaine dernière à Paris pour mieux protéger les citoyens. Aucune nation n’est à l’abri du terrorisme, particulièrement la nôtre, déjà en proie à une crise multidimensionnelle. Les attentats du 13 novembre dernier à Paris ont encore rappelé à l’humanité que personne n’est à

ATTENTATS TERRORISTES A PARIS : La communauté Ahmadiyya condamne

Le missionnaire en chef de la communauté Ahmadiyya au Mali, Mahmood Nasir Sadib Amir a, au cours d’un point de presse mercredi dernier, condamné les attentats terroristes survenus en France le week-end dernier et qu’il a qualifiés de barbares et inhumains.  Selon l’Amir missionnaire en chef de la communauté Ahmadiyya dans notre pays, toute la