Daily Archives: vendredi 4 août 2017

DECLARATION DE BIENS DES FONCTIONNAIRES : Le Syntade dit non et menace d’aller en grève

Le 31 août 2017 est la date butoir fixée par l’Office central de lutte contre l’enrichissement illicite (OCLCEI) pour la déclaration des biens des assujettis. Le Syndicat national des travailleurs de l’administration d’Etat (Syntade), se rebiffe contre l’esprit de la loi portant création de la nouvelle structure. Le Syntade, partenaire privilégié de l’OCLCEI dans ce

HIVERNAGE 2017 : Les prévisions météorologiques de cette année !

La saison des pluies de cette année s’annonce bonne. Moussa Touré, responsable des prévisions météorologique à l’agence nationale de la métrologique estime, d’après les renseignements météorologiques que les p^luies vont s’étendre de juin jusqu’en septembre. La saison des pluies de cette année va durer de juin à septembre 2017.Il est même prévu une situation normale

RENOUVELLEMENT DE LA LICENCE AVEC EXTENSION A LA 4G : Orange Mali paye 100 milliards F CFA

Orange Mali a procédé mercredi 2 août à la remise symbolique d’un chèque géant de 100 milliards de F CFA au ministre de l’Economie et des Finances, Dr Boubou Cissé, pour le renouvellement de sa licence et l’extension à la 4G à Bamako pour une durée de 15 ans. La cérémonie de signature s’est déroulée

SOCIETE KAMA BETON : Difficile écoulement des produits

Après le lancement de ses activités en 2016,  la société Kama béton est confrontée à un problème d’écoulement de ses produits.  Le constat a été fait par Mohamed Aly Ag Ibrahim, ministre du Développement industriel, lors de sa visite des unités industrielles de la place. C’était le mercredi 2 août à Samaya, cercle de Kati.

BREVES : Ami Kane joue sa crédibilité !

Ami Kane joue sa crédibilité ! A la faveur de la tenue du sommet Afrique-France, le gouverneur du district de Bamako a mené une opération de déguerpissement des kiosques et hangars installés aux abords des principaux axes routiers. La tâche a été difficile, même très difficile. Beaucoup de petits commerçants ont vu leurs marchandises partir en