FESTIVAL DES MASQUES ET DES MARIONNETTES DE MARKALA : Paul Boro perpétue Pr. Diop


Le « Fesmamas », le Festival des masques et des marionnettes de Markala, le plus grand rendez–vous culturel de la Cité ouvrière, est annuellement attendu des populations locales.

Cette année, il a été célébré avec faste, du 3 au 5 mars 2017. La mobilisation active des 31 villages de la Commune de Markala en plus de la participation des troupes de la Commune voisine de Dougabougou et de la troupe de Kourouma ont donné un cachet particulier à cette 20 e édition, et la 4e organisée par le Club de Markala, depuis la disparition prématurée du père fondateur de l’évènement, le Professeur Abdoul Kader Traoré dit Diop. « En vingt- trois années d’existence, nous avons réussi à organiser le Fesmamas exactement une vingtaine de fois. Cette édition a été une réussite totale avec à la clef, beaucoup d’innovations que tout le monde a pu voir et apprécier ! », s’est réjoui Paul Ismaël Boro, l’organisateur en chef et président du comité de pilotage. La mobilisation et l’appropriation des populations auront été une des clefs de réussite de l‘édition.

Le Pr Fodé Moussa Sidibé, le directeur du Festival a salué la constance dans la célébration de l’évènement: « Le Fesmamas vient d’atteindre sa pleine maturité. Il a aujourd’hui bien grandi. La régularité de sa célébration participe à la sauvegarde de l’authentique art des masques et des marionnettes des populations. Et puis, on doit le dire, les cantatrices de la Cité, Maimouna Dembélé et Mariam Thiéro, deux artistes sœurs qui se regardaient en chien de faïence ont décidé d’allumer le calumet de la paix ; c’est vraiment à l’actif de notre festival !».
Andogoli Dolo, 1er juge de Paix de Markala et aujourd’hui secrétaire général du département de la culture, représentait Mme le ministre de la Culture, a mis l’accent sur la diversité culturelle de la contrée. « Le Fesmamas demeure une bonne tribune de la diversité culturelle artistique dont regorge le Mali. Il se trouve du reste inscrit au patrimoine immatériel », a-t-il dit, avant d’assurer que l’accompagnement du département est entier pour la protection et la promotion de la culture des masques et des marionnettes de Markala. L’agenda 2017 comportait une conférence-débat sur l’éduction et la socialisation des enfants au sein de la société secrète initiatique « Ndomo » en milieu Bambana, la lecture du Saint Coran, la veillée des chasseurs, les courses de pirogues sur le Niger, une foire culturelle, un vernissage, etc ont été les pôles d’attraction de cette 20e édition
H.Diabaté

Les mécènes du Fesmamas

Pour le Club de Markala, la liste des mécènes du festival comporte en 1er lieu l’ex 1ère dame, le Pr Adam Bâ Konaré. Elle est la plus grande fidèle de l’évènement depuis du temps du père fondateur du Fesmamas, le Pr Abdoul Kader Traoré dit Diop. Un autre Pr arrive au 2ème rang, le Pr Dioncounda Traoré, ancien président de la République et ami de longue date du chirurgien disparu. Il demeure l’une des personnalités à regretter et pour toujours la disparition de son camarade professeur.

Un diplôme de reconnaissance lui a été décerné par le Club de Markala. « Je m’engage à régler tout le passif de Diop s’il y’en a. Quiconque réclame de Diop un copeck qu’il lève le doigt, et je le lui rembourserai !» déclare l’ancien président de la République dans la cérémonie de lecture du Saint Coran en hommage à l’illustre regretté dans la famille Diop à Markala. Dioncounda est convaincu que ce sont les uns et les autres qui doivent plutôt à Diop. A cette liste de mécénat s’ajoute l’ancien maire de Markala et ex député Cheick Oumar Soumbounou dit Barou.

Durant de longues éditions, l’ancien honorable élu à Ségou avait beaucoup soutenu la célébration du Fesmamas. Un autre Député aujourd’hui lui emboîte le pas, c’est Yacouba Traoré. Et depuis des années, la mairie de Markala s’est appropriée de l’évènement offrant son hospitalité légendaire aux hôtes. Cette année, Sotelma- Malitel a caracolé au-dessus de tous les sponsors de l’évènement en octroyant au comité d’organisation cinq millions de CFA.
H.Diabaté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *