AIGLES DU MALI : Toujours des faux problèmes d’hébergement


L’hébergement selon le sélectionneur et son capitaine continue toujours de polluer l’ambiance au sein de l’équipe nationale qui dispute ce samedi le match de la 1re journée éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations Cameroun 2019 face au Gabon.

Désormais, la veuille de chaque regroupement, les joueurs de l’équipe nationale senior en profitent pour poser des exigences aux pouvoirs publics.

Après avoir reçu à arracher 37 millions de FCFA au gouvernement pour un stage au Maroc qui n’a regroupé que quelques joueurs. Depuis lundi dernier de retour au bercail, un mouvement d’humeur pour exiger un hôtel de la place en lieu et place du Centre pour sportifs d’élites Ousmane Traoré de Kabala, était au menu frelatins de Giresse et ses poulains.

Aujourd’hui, Kabala rempli bien les conditions pour n’importe quelle sélection. Ce symbole, patrimoine et souveraineté a toujours été un lieu de sacre pour nos sélections, notamment Cadets, Juniors, Locales et bien d’autres disciplines dont le basket avec la qualification des Aigles masculin pour leur Afrobasket.

Enième surprise dimanche lorsque le capitaine Yacouba Sylla et ses camarades avec des « soumarins » estiment que ce Centre rénové par l’Etat à coût de millions, n’est pas le lieu pour eux de préparer leur match.

Dans la foulée comme ces derniers temps, ils souhaitent non pas Radisson Blu, Azalaï Salam, Kempeski mais un autre hôtel de la place loin de remplir les conditions d’abrité une sélection comme le football ou certains joueurs, membre du comité exécutif et du staff dont le sélectionneur Alain Giresse, trouvent leur compte. Aux dernières nouvelles face au refus de l’Etat de s’acquitter de la facture, c’est la Fédération sur fonds (ristournes) peut-être des Cadets ou Juniors s’est engagée à payer. Comme dire ici que c’est toujours l’Etat qui paiera réellement. Puisque les ristournes devront être versées au trésor. Malheureusement depuis que ce comité exécutif est sur place, tel n’est pas le cas.

Qu’ils proposent souvent un autre hôtel que le Sien….on pourrait alors comprendre qu’il s’agissait bien des problèmes d’hébergement. Mais chaque fois venir comme le fait Giresse, l’éloge d’un hôtel qui n’a même pas d’espace et autres commodités pour sportifs.

Il est bon de rappeler que des pays comme le Sénégal qui a plus de professionnels confirmés que le Mali ou le Gabon qui a plus de moyens ou encore le Maroc ou il n’y a pas photo en la matière, ont évolué en amical devant leur public. Le Maroc avec des arbitres maliens face aux Pays-Bas, le Sénégal lundi face à l’Ouganda et le Gabon, l’adversaire du samedi à Libreville devant la Tanzanie. Mais ici on ne choisi maintenant que le Maroc et un centre qui se négocie entre associations avec des tarifs préférentiels. Actuellement, le Maroc répondait-t-il au même climat d’acclimations que Bamako?

A suivre donc

Boubacar Diakité dit Sarr

 

Le cas du stade Modibo Kéita ?

Arrivés lundi au stade Modibo Kéita pour s’entraîner, les Aigles ont été informés par le maître des lieux qu’ils devraient être plutôt à Kabala. Entre temps et après des coups de fil, la situation a été décantée et la séance d’entraînement s’est bien déroulée. Comme dire que les Aigles n’ont pas été empêchés mais selon une source du Département des Sports qu’il s’agissait simplement d’une question de principes. Et c’est tout.

  1. B.D. S.

One Response to AIGLES DU MALI : Toujours des faux problèmes d’hébergement

  1. mady dit :

    Mais cest normale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *