AIGLONS DU MALI : Pourquoi une haine contre les entraîneurs?


 

Le sélectionneur des Aiglons 2015, vainqueur du Tournoi de la Paix de Bamako, demi-finaliste de la Coupe d’Afrique des Nations au Sénégal et médaillé de bronze à la Coupe du monde de la même année en Nouvelle-Zélande, est la cible de critiques récurrentes malgré des résultats exceptionnels.

Fanyiri Diarra a réalisé un bon parcours en obtenant plusieurs titres avec les équipes qu’il a eu coacher.

D’après une source fédérale, les dirigeants du bureau fédéral hésiteraient à lui proposer un contrat pour prendre les rênes de la prochaine sélection U-23. Et une frange des responsables fédéraux, lors des réunions, lui est franchement hostile.

Cette année, les joueurs de Fanyiri Diarra ont réussi un incroyable parcours et une prestation honorable au mondial néo-zélandais. Mais, des dirigeants de la Fédération, n’ont d’yeux que pour des intérêts extra sporti. Malheureusement pour Fanyiri, le poste de sélectionneur national toutes catégories confondues s’accompagne d’une exigence, surtout dans les périodes de crise.

« Le sélectionneur Moussa Kéita « Dougoutigui », s’était fait laminer par la critique alors qu’il avait enchaîné des matches sans défaite pendant les éliminatoires et mieux avec une victoire à l’extérieur, raconte un fanatique des sélections nationales. On disait que son équipe n’était pas souriante… »

Les différentes sélections des Aiglons qu’a connues notre pays par le passé, ne sont jamais parvenues à convaincre par leur style et leur jeu les observateurs. Au niveau des statistiques, c’est imparable : Fanyiri Diarra affiche net son compteur.

Fanyiri Diarra souffre de son image affichée derrière son club de cœur, le Djoliba et surtout sa présence lors de l’assemblée générale extraordinaire du 30 août 2015 dans un hôtel de la place. « Jusqu’à la fin de notre mandat, il ne sera plus sélectionneur nationale », a déclaré une source fédérale. Et d’ajouter que « sa relation est plus compliqué avec le bureau dirigé par Boubacar Baba Diarra.

En toute logique, pour éviter un déséquilibre générationnel entre U-20 et U-23 et afin de mieux ressentir l’émotion, le palpitant calqué sur le rythmé lancinant du jeu des Aiglons ou des Aiglonnets la responsabilité de l’encadrement technique  de la prochaine sélection des Aigles olympiques devra être confiée à Fanyiri Diarra.

Cette année, les sélections des catégories se doivent de poursuivre les œuvres accomplies pour d’autres exploits.

Peut-on bâtir une sélection taillée pour l’Afrique pour rien, en si peu de temps ? Dans le passé, les Aiglons 1999 y sont parvenus. Mais au prix d’un choix très clair, rappelle un technicien, invité par une radio de la place.

Boubacar Diakité dit Sarr

2 Responses to AIGLONS DU MALI : Pourquoi une haine contre les entraîneurs?

  1. IT dit :

    Je crois que tu fais fausse route, laissez la fédération prendre la décision qu’elle juge nécessaire, Fagnéry a toujours bénéficié du respect dans le milieu sportif, mais si une décision est prise à son encontre il faut l’accepter aussi, tu sais très bien que l’équipe que Fagnéry a emmenée au Sénégal avait le moyen de remporter la coupe comme Baya Bah l’a fait et si il n’y a pas arriver à le faire cela veut dire qu’il y a lacune quelque part. Dans le foot c’est l’entraineur qui paye toujours la peau cassée, Morinho en est un exemple, Anceloti et Cheick Oumar Koné et même Djibi dans le passé, mais dire que Fagnéry est marginalisé par son attachement au Djoliba cela n’est pas vrai, mais lui il montre cela dans sa sélection en prenant beaucoup plus de joueur du Djoliba que d’autre, certes il a fait des bon résultats, mais il pouvait faire mieux et sois d’accord avec ça. Comprenez que la fédération n’était pas obligée de prendre Fagnéry, mais si elle lui a confié les juniors c’est parce qu’elle n’avait pas besoin de votre opinion pour le faire

  2. IT dit :

    Et je demande de laisser Baba tranquille, c’est vous qui l’avez mis à cette place et puisqu’il ne fait pas ce que vous voulez vous l’accusez à tort et à travers, svp laissez-le finir son mandat pour l’amour de Dieu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *