BANQUES ET ETABLISSEMENTS FINANCIERS : Le Synabef en grève de 72 heures


Le Syndicat national des Assurances, Banques et Etablissement financiers (Synabef) observe une grève de 72 h depuis mardi 22 août 2017. Il proteste contre le licenciement du secrétaire général du syndicat de la Nouvelle société inter-africaine d’assurance (NSIA), qu’il juge illégal.

Les agences de la BNDA, BOA, BMS et la Banque Atlantique, de la BDM… étaient fermées mardi matin au grand dame des clients, surtout en cette veille de la fête de Tabaski.

Les rasions de la grève : le licenciement du secrétaire général du syndicat de la NSIA. Le secrétaire général a été licencié parce qu’il aurait envoyé une correspondance par e-mail à la directrice adjointe dont le contenu est le suivant : « Mme Bosso, ayez un peu de respect et d’égard pour le personnel. Pourquoi le personnel de NSIA doit souffrir pour rentrer dans ses droits ?».

Le Synabef accuse la Nsia de violation de la législation malienne et exige la réintégration du secrétaire général du comité syndical, sans quoi d’autres grèves suivront jusqu’à satisfaction de la revendication.

Les travailleurs des assurances, banques et établissements financiers du Mali, disent « non aux abus des responsables de NSIA et à la violation des libertés syndicales consacrées par la Constitution malienne », expliquent les syndicalistes.

Selon eux, accepter ce licenciement est contraire aux principes syndicalistes.

A en croire le Synabef, les dirigeants de la société sont déterminés à nuire au comité syndical et à empêcher l’exercice du droit syndical à la NSIA Mali.

Le Synabef accuse également NSIA d’avoir entrepris, avec la complicité du directeur régional du travail du district de Bamako, le projet de licencier tous les syndicalistes travaillant à NSIA.

A.T

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *