BREVES


Patrimoine culturel de Gao : Unesco-population pour une meilleure conservation
Une mission technique de l’Unesco a rencontré jeudi dernier les gestionnaires du Tombeau des Askia au pied même du monument à Gao. L’objectif était d’échanger sur une collaboration afin de mieux conserver ce patrimoine culturel classé sur la liste de l’Unesco. La rencontre d’échanges entre le comité gestion du Tombeau des Askia et la Mission technique de l’Unesco permettra une utilisation judicieuse des fonds qui seront versés à Gao suite au jugement d’Almahdi à la CPI

Moustapha B. Barka et Nana Diaby jeunes influents !
Selon Africa Youth Awards, une organisation basée à Accra, Moustapha B. Barka et Nana Diaby sont parmi les 100 jeunes Africains les plus influents de 2017. Si Moustapha Ben Barka est très connu pour avoir été ministre et actuellement secrétaire général adjoint de la présidence, Nana Diaby, moins connue, est la directrice générale de l’Agence Phiphi +

Dialogue humanitaire : pour la paix et la réconciliation au centre du pays
Vendredi 8 septembre à Ségou s’est déroulée la rencontre des acteurs du Centre du Mali sur la paix et la cohésion sociale. L’objectif est la recherche de la paix et de la réconciliation dans cette partie du pays confrontée à de multiples crises politico-sécuritaires et même judiciaires. L’activité a été financée par le Centre pour le Dialogue Humanitaire (HD) qui s’investit beaucoup dans la recherche de la paix et de la réconciliation.

Les convois de Bivouac arrivent !
Les convois de Bivouac en route depuis le 8 septembre effectuent son traditionnel déplacement au Mali. Ce périple (France-Mali) a commencé depuis 2001. Aussi, l’équipe 2017 est composée de personnes plus aguerries. L’objectif est de livrer des matériels médicaux, agricoles, scolaires, etc.
Selon Claude Richard, président de Bivouac « Pour éviter les zones à risques liées aux conflits existant dans les pays traversés ou limitrophes, nos itinéraires ont évolué. C’est pour cela que nous réalisons une partie du trajet jusqu’à la frontière Maroc-Mauritanie, à Nouakchott. Soit plus de 4.000 km. Ensuite, une équipe malienne prend le relais pour acheminer les camions jusqu’à Niafunké, soit sept jours de voyage et 2.000 km ». Bonne arrivée !
Rassemblées par
Levy Dougnon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *