CAN U-17 : Trois anciens vainqueurs sur la ligne de départ


Trois mois après avoir hébergé la Can de l’élite, le Gabon remet le couvert avec l’accueil de la 12e Can Total des moins de 17 ans.

Initialement, la compétition aurait dû avoir lieu à Madagascar, mais l’organisation lui avait été retirée par l’ancienne direction de la Confédération Africaine de Football. Après un vote, le 4 février, le Gabon avait emporté la décision au détriment du Soudan qui avait également fait acte de candidature (8 voix contre 6).

Autre avatar, la disqualification du Congo et son remplacement par la Tanzanie. La Fédération tanzanienne de football avait porté réserve contre le joueur congolais Langa Lesse Bercy. Après plusieurs courriers concernant le cas du joueur en question, il avait été décidé de l’envoyer au Caire afin de procéder à une IRM (imagerie à résonance magnétique). Le joueur n’était jamais venu. Un ultime délai lui avait été accordé avec déplacement à Libreville pour l’examen en question. Lance Lesse Bercy n’a pas davantage répondu à la convocation. Le Congo a donc été disqualifié et remplacé par la Tanzanie.

Plus récemment, la participation du Mali, tenant du trophée, avait été remise en question après sa suspension par la Fifa, le ministère des Sports ayant dissous la fédération. Suspension levée in extremis le 28 avril après le retour à la normale à Bamako.

Sont donc sur la ligne de départ le Cameroun, le Gabon, le Ghana, la Guinée (groupe A), l’Angola, le Niger le Mali et la Tanzanie dont ce sera la première participation (groupe B).

Parmi les huit équipes, on compte trois anciens vainqueurs, le Ghana (1995, 1999), le Cameroun (2003) et le Mali (2015). Ce dernier compte le plus grand nombre de participations à l’épreuve (7) devant le Ghana (6), le Cameroun et la Guinée (4), l’Angola, le Gabon (2), enfin le Niger qui se présente pour la deuxième fois dans l’épreuve.

Le podium, le Ghana en est un habitué avec ses deux victoires, une place de deuxième en en 2005 et deux places de troisième en 1997 et 2007. Le Mali le suit avec une victoire, une finale en 1997, et deux médailles de bronze en 1999 et 2001. Le Cameroun, une fois titré, n’a jamais dépassé la phase de poules lors de ses trois autres participations. Des cinq autres participants seule la Guinée (1995 et 2015) a terminé dans le trio de tête.

Une grande absence parmi les huit : celle du Nigeria, vainqueur deux fois et finaliste à deux reprises. Il a été sorti au deuxième tour éliminatoire par le Niger (1-0, 1-3), un indice peut-être sur la qualité du Mena cadets.

Le passé est cependant ce qu’il est et il est toujours difficile de le prendre pour référence, puisqu’il s’agit de jeunes joueurs n’ayant pour seul expérience internationale que la phase éliminatoire et les quelques matches amicaux de préparation en vue du tournoi final. C’est aussi le charme d’une compétition qui est, par essence, celle des découvertes, celle de l’émergence de nouveaux talents, ceux qui, pour certains, défendront peut-être les couleurs de leur pays à la Coupe du monde 2022 au Qatar.

  1. D. S.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *