CESSION DES COLLEGES HORIZON A LA FONDATION MAARIF : La colère des parents d’élèves


En apposant sa signature sur le protocole d’accord de cession des Collèges Horizon à la Fondation Maarif de Turquie, le ministre de l’Education nationale, Mohamed Ag Erlaf a mis les associations des parents d’élèves des Collège Horizon (Apech) en colère. La rentrée promet d’être mouvementée dans ces écoles.

Le 12 août 2017, le gouvernement, à travers le ministre de l’Education a cédé les établissements Collège Horizon à la fondation Maarif de Turquie. Les parties ont convenu de changer le nom des établissements qui deviennent : « Les écoles Maarif de Turquie au Mali ».

Cette cession a été l’objet d’une assemblée générale des parents d’élèves des dits établissements samedi. Le moins qu’on puisse dire, c’est que le ministre a mis les APE en colère et c’est dans une ambiance électrique que s’est tenue cette AG qui a finalement pris de mesures et recommandations pour sauver le cursus scolaire des enfants. De l’interpellation du ministre à l’Assemblée nationale en passant par des audiences avec des leaders d’opinion, le président de la République jusqu’aux marches pacifiques avec les élèves, rien n’est exclut pour les APE afin que le gouvernement et les deux autres parties impliquées dans cette cession (Fondation Maarif et Collège Horizon France), assurent les meilleures conditions d’études aux enfants.

Les APE formulent plusieurs griefs. Selon eux, les établissements ont été cédés à la Fondation Maarif sans qu’elles aient été consultées. Ils sont cédés à quelqu’un qui n’a aucune expérience en matière d’éducation. La fondation Maarif aurait été créée seulement en 2016.

Pour les Apech, à l’état actuel de la situation, l’Apech ne peut s’inscrire dans la dynamique de faire des propositions d’accompagnement de ce protocole, car elle ne s’y reconnaît simplement pas. « Nous désapprouvons purement et simplement le contenu qui du reste n’offre aucune garantie pour la sauvegarde des intérêts des élèves à l’ouverture des clases le 2 octobre 2017».

Ce protocole conduit à compromettre dangereusement la quiétude des parents d’élèves et à mettre plus leurs enfants dans une situation d’inconfort total au titre de l’année scolaire 2017-2018, estime l’Apech.

Selon l’Apech, l’Association Educative internationale Horizon avait déjà cédé l’ensemble de ses actifs et de ses passifs à la société française Horizon éducation France qui est représentée au Mali par Horizon éducation Mali. Ce qu’a confirmé le directeur général de cette société M. Bas. Selon ce dernier, le gouvernement lui aurait refusé des audiences. Il entrevoit dans cette affaire une future bataille judiciaire. A ses dire son association prend les établissement en y maintenant tout. « Seule la direction change » affirme M Bas.

A l’issue de l’AG, les parents d’élèves des établissements de Collège Horizon exigent le maintient pur et simple des écoles Collège Horizon en leur état actuel (décision de création, appellation, lieux, personnel, système de gestion). Une affaire politique.

A suivre dans notre édition de demain

Denis Koné

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *