COLLEGE HORIZON : La fondation Maarif accusée de pillage


Le directeur général de Collège Horizon Mali Metin Celikal et ses collègues, lors d’une conférence –débat à son siège à Korofina le lundi 2 octobre 2017 ont accusé la Fondation Maarif de pillage.

« Le vendredi 29 septembre, tôt le matin, des hommes de la Garde nationale ont envahi le Collège Horizon à Korofina sous prétexte de sécuriser les lieux. Ensuite, ils ont demandé à mes agents et moi de quitter les lieux. Donc, nous avons approché les autorités maliennes. Apres débats et confrontations, nous avons découvert que la Fondation Maarif avait présenté de faux documents aux autorités maliennes pour bénéficier de son aide
afin de prendre le Collège en otage. Nous avons présenté nos documents portant contrat de 10 ans entre nous (Collège Horizon) et le propriétaire de l’immeuble, à l’autorité malienne. C’est en ce moment, que l’autorité malienne a ordonné le retrait de ses agents de sécurité. Arrivés, le dimanche 1er octobre, au sein de notre établissement, nous avons été surpris de voir notre école pillée et saccagée. Tous nos documents ont été brulés. Tous les disques durs de l’établissement ont disparu en plus du coffre-fort. Les logos ont été tous effacés. Nous avons juste trouvé le drapeau de la Fondation Maarf au beau milieu de notre Collège », a expliqué le directeur général au cours du débat.
Le directeur a ajouté que le groupe Collège Horizon souffre de ces ingérences politiques un peu partout en Afrique de l’Ouest, notamment au Mali, au Sénégal et en Cote d’Ivoire qui fort heureusement, dit-il, ont pu mettre fin à ces injustices.
Le directeur général a indiqué qu’une récente loi turque autorise seulement la fondation Maarif à ouvrir des écoles au nom de la Turquie . Le DG a précisé que le Collège Horizon est une entreprise française et non turque..
« Nous sommes des ressortissants turcs, mais nous ne travaillons pas au Mali au nom de la Turquie. Nous sommes apolitiques, nous n’avons jamais importé de politique au Mali. Mais voilà que la politique nous rattrape. Ces exactions sont la nature de la Fondation Maarif. Leur intention n’est pas d’éduquer les enfants maliens ni de les instruire, mais seulement de nous détruire nous le (Collège Horizon) pour des raisons politiques. Ils ne vont rien enseigner au Mali », a insisté le DG. « Nous croyons en l’Etat malien dans son rôle de protéger chaque individu, ses biens et ses droits, sur son territoire. Pour ce qui s’est passé entre le vendredi et le samedi derniers, nous allons entamer des procédures judicaires pour que justice soit faite. Nous avons foi en la justice malienne », a dit Metin Celikal.
Une visite des endroits pour faire un constat des dégâts a mis fin à la conférence débats.
Koureichy Cissé.
(Stagiaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *