COMMISSION NATIONALE DES DROITS DE L’HOMME : Le nouveau bureau renvoyé à sa mission


Les membres rentrants de la Commission nationale des droits de l’Homme du Mali (CNDH), ont prêté serment,  mercredi à la Cour Suprême. La cérémonie a eu lieu en présence de Me Alassane Sangaré, bâtonnier de l’Ordre des avocats du Mali.

La Commission nationale des droits de l’Homme (CNDH) est un organisme gouvernemental malien créé par la loi 19 novembre 2009 et le décret du 30 novembre 2009. Elle est placée sous la tutelle du ministère de la Justice et remplace la Commission nationale des droits de l’Homme créée par le décret du 16 mars 2006.

La CNDH a pour missions de  contribuer à la promotion et au respect des droits de l’Homme par des conseils, des propositions et des évaluations dans le domaine des droits de l’Homme et des libertés fondamentales.

La CNDH est composée de représentants de la société civile, des organisations non gouvernementales spécialisées dans le domaine des droits de l’Homme, de représentants des principales confédérations syndicales, des confessions religieuses, du Médiateur de la République, des organisations féminines, d’un député, d’un membre du Conseil économique, social et culturel, d’un représentant du barreau, d’un conseiller national et des représentants de l’administration.

Le nouveau bureau mis en place le 3 mai2017, est présidé par Me Kadidia Sangaré Coulibaly. Ils sont aux nombres de 9 : Dr Malick Coulibaly, Expert-consultant en gouvernance, Me Fatimata Dembélé Djourté ; Me Kadidia Sangaré Coulibaly, Mahamane Agaly Maiga, magistrat ; Dr Ali Abdourahamane Maiga, professeur de l’enseignement supérieur ; Filifing Diakité, journaliste ; Dr Djibril Coulibaly, médecin ; Aguibou Bouaré, juriste ; Thierno Hady Thiam, islamologue.

Les membres ont été choisis selon des critères de compétence. 8 étaient présents, un absent Mahamane Agaly Maiga. Les membres de la CNDH portent le titre de commissaire et sont astreints au secret professionnel.

Ils ont tous prêté serment en disant « je le jure ». Ainsi, ils été ont renvoyés à l’exercice de leurs fonctions.

Jacques Coulibaly

(stagiaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *