COMMISSIONS PERMANENTES DE LA CAF : Seul un Malien


C’est une faible représentation pour le Mali dans les instances de la Confédération africaine de football (Caf), lors de la réunion du Comité exécutif de la Caf à Accra le samedi 23 septembre, au Ghana. Seul un ancien arbitre international reste au sein de la Commission permanente de la Caf. Il s’agit de Sidi Bekaye Magassa. Il siégera désormais au sein du groupe restreint de la commission des arbitres.

Avant on avait Souleymane Magassouba (coordinateur), Dramane Danté (arbitre), Mamoutou Toure « Bavieux » (marketing), Djibril Traoré (média), Moussa Konaté, Dr Seydou Sow (Finances) etc. Mais aujourd’hui, c’est un et un seul. Sidi Bekaye Magassa, seul malien dans les commissions permanentes et siège au sein de la commission des arbitres ou siégeait précédemment Dramane Danté. Le nombre le démontre depuis samedi la faible influence du Mali au sein de l’organe faîtier du football sur le continent africain.
Plus cette bonne nouvelle pour le football malien. Un seul Malien a été retenu comme membre dans les commissions permanentes de la Confédération africaine de football. Avec le départ d’Amadou Diakité, les portes ne s’ouvrent plus pour le Mali. Parce que si dans toutes les commissions presque, le Mali était représenté. C’est terminé et à jamais avec ce que les instances ont sur notre football et ses nombreuses violations de textes et autres détournements de fonds ( Fifa-Caf) pour d’autres activités loin du football.
Tenu pour être responsable sur toute l’étendue du territoire de tous les maux dont souffrent notre sport roi, Boubacar Baba Diarra point d’ambition mais qui fait pourtant de ce football sa vache laitière, n’a jamais voulu porter très haut l’étendard du sport roi malien.
Son seul souci a été les violations des textes pour s’enrichir sur le football et non de voir ses compatriotes être présents dans les instances décisionnelles de l’organisation du football continental. Aujourd’hui, à quelques jours de la fin de son mandat, il doit se poser des questions.
Ceux qui faisaient partie n’ont pas été reconduits et les autres qui devraient intégrer pour la première fois ce cercle très prisé du leadership du football africain, n’ont pas été pris en compte. « On parlera d’une question électorale. Mais en réalité, le football malien a été beaucoup pénalisé par des violations des textes par l’équipe de Boubacar Baba Diarra. Surtout lorsque le président de la Caf a appris que la Femafoot a confisqué une de ses lettres d’invitation. D’ailleurs votre président de la Fédérations Baba Diarra a été interpellé à Accra pour ce comportement qui n’honore guère le sport roi malien» peste une source au tournoi de l’Ufoa à Accra.
« On évoquera certainement une question électorale. Mais en réalité le football malien a été beaucoup pénalisé sur le plan international par l’équipe de Boubacar Baba Diarra. Ce Comité exécutif tout au long de son règne n’a jamais été regardant envers les textes ou encore de nouveaux statuts qui soient en conformité avec les statuts et standards de la Fifa ainsi qu’avec la législation nationale obligatoire en vigueur. Mieux elle n’a jamais profité des Conseils prodigués de la mission conjointe de la Fifa et de la Caf lors de sa crise (parce qu’il l’a créé) », a-t-il poursuivit
Depuis samedi 23 septembre, Sidi Bekaye Magassa, seul malien dans les commissions permanentes de la Caf et siège au sein de la commission des arbitres ou siégeait précédemment Dramane Danté.
Par ailleurs le Maroc renforce sa présence avec un carton plein et la RDC pour une première place également 7 de ses membres dont le président du TP Mazembé.
Boubacar Diakité dit Sarr

Une première pour « Bekelé »
Pour la première fois, l’ancien arbitre international Sidi Bekaye Magassa alias « Bekelé » siège au sein du cercle restreint du sifflet africain. Pourtant il a été longtemps membre RDO Afrique de l’ouest de la Fifa. Une structure de l’instance suprême du football mondial en charge de la formation des arbitres différentes catégories. Avec ce titre il a beaucoup révolutionné l’arbitrage africain et malien. Nous pouvons dire sans se tromper que Sidi Bekaye et Dramane Danté ont été ces derniers temps avec Amadou Diakité d’un immense apport pour l’éclosion des arbitres maliens dont le nombre des internationaux s’agrandit d’année en année sans oublier leur sollicitation dont la dernière en date remonte au récent Tournoi de l’Ufoa avec l’arbitre assistant Moriba Diakité.
B. D. S.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *