CONTREBANDE DE CIGARETTES : Plus de 1 000 cartons incinérés


140 millions de F CFA est la valeur de plus de 1 000 cartons de produits du tabac que la Société nationale des tabacs et allumettes du Mali (Sonatam) a réduit jeudi en cendre. L’opération s’est déroulée devant des huissiers et services de saisie dans les locaux de Batex CI.
Les marques de contrebandes brûlées sont déjà identifiées par la Sonatam. Il s’agit notamment de American legend, Ducarlo, Montecarlo, Excellence, Ronson. La Sonatam, en collaboration avec les services de douanes et de la gendarmerie a mis la main sur un important lot de produits de contrebande. Il est estimés à plus de 500 cartons d’une valeur de 250 000 F CFA par carton, de produits contrefaits.
Les cigarettes brûlées sont des produits de tabac jugés impropres à la consommation par la Sonatam.
Son directeur général, Youssouf Traoré, a expliqué qu’il y a parmi les cartons incinérés, des productions légales dont des paquets abîmés durant le transport et ceux dont la péremption est confirmée. Selon le directeur, la Sonatam et ses partenaires (Douanes, Gendarmerie et Police) ne baisseront jamais la garde et continueront la lutte contre la contrebande.
La Sonatam S.A en tant qu’entreprise industrielle, ayant pour objet la production, l’importation, la commercialisation et la distribution de cigarettes, est de nos jours l’un des plus grands contributeurs aux recettes de l’Etat. « De 2011 à 2017, elle a versé dans les caisses de l’Etat malien plus de 400 milliards de FCFA dont 392 millions d’impôts et taxes et 22 milliards de charges sociales», a souligné Youssouf Traoré. Et d’ajouter que la fraude a occupé plus de 60 % du marché malien dans le passé. « Actuellement elle est en dessous de 10 % grâce à la collaboration des autorités et des investissements de la Sonatam ».
Aminata Traoré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *