COUPE CABRAL 1998 : Le héros Gaoussou Samaké décédé


L’ancien milieu de terrain du Stade malien et héros du premier sacre des Aigles est mort d’un cancer lundi en France à l’âge de 57 ans. Il est né le 26 décembre 1963 à Bamako. Il mesurait 1m76 pour 68kg.

L’ancien joueur et éducateur Gaoussou Samaké, milieu de terrain de l’équipe mythique des Aigles, vainqueur de la Coupe amical Cabral en 1989 sous la conduite de l’entraîneur Kidian Diallo, est décédé lundi 17 juillet d’un cancer, à l’âge de 57 ans, en France, a annoncé une source proche du joueur.

Avec Abdoulaye Traoré, Boubacar Sanogo, Amadou Kéita « Travo », Yacouba Traoré « Yaba », Amadou Pathé Diallo ou Ousmane Farota, il a remporté à Bamako le première trophée avec les Aigles ( premier sacre bien que sous-régional), au sein d’une des formations les plus talentueuses de l’histoire du football malien, voire la meilleure de tous les temps pour certains observateurs. « Gaoussou était un véritable leader du groupe. Nous avons vécu de bons moments lors de la Coupe Cabral et lors des éliminatoires de la Coupe d’Afrique contre le Libéria, notamment la victoire (3-1) au stade Modibo Kéita. Au Stade malien, j’ai eu de bons échos lui concernant lors de son bref passage ». Les propos sont de l’ancien portier des Aigles et coéquipier de Gaoussou, Ousmane Farota.

Buteur en finale de la Coupe Cabral

Milieu polyvalent moderne pour l’époque pour sa capacité à se projeter vers l’attaque, c’est lui qui a marqué le premier but de la victoire (3-0) en finale de la Coupe Cabral 1989 contre la Guinée, en réceptionnant de la poitrine au rond-point central pour décrocher une frappe monstrueuse. Le ballon ricoche la transversale, avant de terminer sa course dans les filets de Fodé Laye Camara. Il disputa son dernier match sous les couleurs nationales, le 28 avril 1991, lors du match retour éliminatoire de la Coupe d’Afrique des nations 1992, face au Cameroun avec une défaite (2-0) au stade Modibo Kéîta.

« Je l’avais vu et on avait discuté à l’internat lors de la préparation de ce match contre les Lions indomptables du Cameroun. A son arrivée avec les Abdoulaye Kaloga, Fernand Coulibaly et d’autres, des joueurs locaux avaient été remercié de rentrer à la maison. Bref c’était un homme sympa », raconte un observateur du football malien.

Né à Bamako, en 1963, Gaoussou a aussi côtoyé le défenseur marocain Ahmed Berkouch à Libourne Saint-Seurin, Ousmane Diallo « Petit Sory » de passage à Saint-Seurin, après avoir commencé sa carrière au club de Libourne.

Il a raccroché les crampons en  1991-1992, après une dernière pige à Saint-Seurin. Avant il est passé par Limoges avec deux saisons (19985-1986 et 1986-1987), deux autres saisons à l’AS Libourne (1983-1984) et (1984-1985) sans oublier dans les années 1980 avec le caoch Mamadou Kéita « Capi » son passage au Stade malien de Bamako. Il a à son actif 9 matches en Coupe de France pour 5 titularisations, des apparitions au sein de la divison 2A et la division 3 sud-ouest.

Le corps de l’ex-patron de la médiane des Aigles sera rapatrié à Bamako, ce vendredi et le lendemain, Gaoussou Samaké sera conduit à sa dernière demeure au cimetière d’Hamdallaye. Dors en paix «Diesel » et joueur de « Djibril Traoré ».

Boubacar Diakité dit Sarr

One Response to COUPE CABRAL 1998 : Le héros Gaoussou Samaké décédé

  1. Traoré dit :

    Paix à son âme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *