DIOILA : Les deux femmes du muezzin de Wacoro abattues


La journée du samedi 17 mars a été triste dans la Commune rurale de Wacoro à quelques 20 km de la ville de Dioila. Les deux femmes du muezzin ont été froidement abattues par des coups de hache d’un jeune saisonnier après avoir tenté de tuer le propriétaire de son troupeau.

Un jeune berger d’environ 25 ans a tué les deux épouses du muezzin du village de Wacoro en pleins travaux champêtres. Selon des sources proches du muezzin, les deux femmes étaient parties au champ pour la coupe de bois de chauffe, lorsque l’assassin tomba sur elles.
Selon notre source, le jeune de 25 ans devrait aller en transhumance en Côte d’Ivoire avec le troupeau de son patron. « Le jeune berger a voulu tuer son patron à travers des coups de machette. Heureusement que ce dernier était plus aguerri ». Le jeune prit ainsi la fuite dans les buissons.
Et Adama Traoré, maire de la Commune rurale de Wacoro, d’ajouter qu’il était entre 9 h et 10 h lorsque le berger tomba sur les deux femmes du muezzin du village entrain de couper le bois de chauffe d’après des informations.
Le berger demanda de l’eau à boire aux deux femmes qui malheureusement n’en possédaient pas. Alors, le malfrat prit donc la hache d’une des deux femmes et n’hésita pas à trancher une première. Aussitôt, il se mit à dépiécer la dame comme un boucher. Et la seconde, criant et traumatisée accourait, mais elle fut vite rattrapée par le malfrat à travers le jet de hache qui toucha la tête de la dame. Tombée sur ce coup, elle subira le même sort que la première. Elle fut amputée des mains, pieds et autres.
Et selon des sources, c’est une autre femme qui a surpris les deux cadavres dans la forêt. Traumatisée, elle criât jusqu’au village, alertant la population.
C’est ainsi que la population sortie et découvrait, les deux cadavres en brousse.
Les autorités locales avec l’appui de la mairie de la Commune rurale de Wacoro, menèrent des recherches dans les villages environnants. C’est au environ de 16h, selon les autorités municipales, que le malfrat a été arrêté à Nangola à 13 km de Wacoro.
Le scélérat a été ainsi remis à la Brigade de gendarmerie de Dioïla. Il répondra de ses actes devant la justice. C’est dans la tristesse que les deux corps ont été inhumés le dimanche à Wacoro en présence des autorités administratives, politiques, religieuses de cercle de Dioila.
La population du Banico est aujourd’hui dépassée par cet acte odieux dans leur localité.
Abou Kamara

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *