ECHOS SPORTS : Meeting du collectif des supporters pro bavieux


Meeting du collectif des supporters pro bavieux
Le meeting d’information du collectif des supporters du candidat Mamoutou Touré « Bavieux » s’est ténu vendredi au Carrefour des Jeunes de Bamako. La rencontre a été une histoire de correspondances.
En effet si le candidat Mamoutou Touré a pu émailler son intervention en exhibant plusieurs documents expédiés au ministre des Sports dont il n’a eu aucune suite dans le cadre des finales de la Coupe du Mali. En revanche concernant les correspondances des instances internationales de foot vis-versa, il n’a pu refaire le même match documents en guise de preuves. « Je crois avoir reçu 17 correspondances de la Fifa et autant pour la Caf plus un versement de 87 millions de FCFA pour la Fédération », a dit le candidat Bavieux.

FMA : Sangaré Aminata Kéita réélue
La Fédération malienne d’athlétisme a organisé le samedi dernier au Centre sportif de Kabala son 20e Conseil national ordinaire. Il a été sanctionné par la réélection de la présidente sortante. Sangaré Aminata Kéïta qui n’avait pas de concurrent, a été réélue pour un nouveau mandat de 4 ans. Puisque, la commission de validation des candidatures, dirigée par Me Modibo Sylla, a invalidé la candidature de Daouda Sogoba et cinq autres pour non respect des critères pour être éligible. Quatre critères étaient retenus, notamment la demande individuelle ou par une ligue, le CV, le casier judiciaire et le certificat de nationalité. A ces quatre critères s’ajoutent un projet de développement en ce qui concerne le poste de président. L’ancienne athlète place ainsi son nouveau mandat sous le signe de la continuité, d’une part et d’autre part, sous le signe de l’aide à la modernisation des Ligues, l’élargissement de la formation à d’autres acteurs et l’acquisition de matériel moderne pour la Fma comme le chronométrage électronique.

Championnat D2 : Une erreur « inhumaine » pour commencer
A la pause, Yeelen Olympique menait (3-0). En seconde période, FC Gaoussou réalise la remontada en 13 minutes avec un score de 3 buts partout. Dans le temps additionnel, tout le monde pensait que les deux équipes allaient se quitter sur ce bon nul, mais non. Coup de théâtre. Le fait de match.
Selon nos confrères de Sportsplus, l’arrière droit du FC Gaoussou, Amadou Fofana, de la poitrine, effectuait une remise à son gardien, Issa Fofana. L’arbitre assistante levait son drapeau pour signaler un penalty et le juge axial décidait de son assistance qui est la seule à avoir vu une faute de main. Malgré les protestations et les agressions, les arbitres ne reviennent pas sur leur décision. Le penalty inexistant est accordé à Yeelen Olympique et Alassane Diarra l’a transformé pour offrir la victoire aux siens. Joueurs et supporters du FC Gaoussou ont ainsi crié au vol car selon eux c’est une erreur « inhumaine ».
En seconde heure, Africa-Foot a dominé (2-0) le Caïman FC de Kalanban-Coura. Les deux clubs commencent bien avec la tête du classement pour l’Africa-Foot.

Coupe Caf : la seconde d’affilée du TP Mazembé
Chaque année une coupe d’Afrique. En 2015 la Ligue des champions, en 2018 la coupe Caf. Et 2017 ne déroge pas à la règle. Après sa victoire (2-1) en match aller, le Tout-Puissant Mazembé samedi soir au Lucas Moripe Stadium de Pretoria, s’est contenté d’un nul et vierge en match retour face à Super Sport United d’Afrique. Remportant ainsi la Coupe de la Confédération, sa seconde d’affilée.
Ces dernières années, beaucoup avaient annoncé un déclin du TP Mazembe. Ecarté l’année dernière et cette année de la Ligue des champions avant la phase de poules il a rebondi dans la Coupe de la Confédération Total en signant deux succès consécutifs. Le TP Mazembe est un grand club. Et si ses attaquants sont peut-être un peu moins percutants qu’il y a quelques années, la défense fait preuve d’une solidité à tous les égards. Et en cette soirée du 25 novembre 2017, le club cher au président Moïse Katumbi a remporté son cinquième trophée depuis 2009, trois Ligues des champions et deux Coupes de la Confédération. C’est le plus beau palmarès de ces neuf dernières années.

AS Yennega : le comeback de Cheick Oumar Koné
Il devient fidèle au club du Faso. Auréolé de son diplôme de « Licence A » Caf acquis grâce aux contributions de nombreux mécènes du foot malien et non la Fémafoot, l’ancien sélectionneur des Aigles Espoirs retourne au Burkina pour reprendre les reines de l’ASFA Yennega. Cheick Oumar Koné puisque c’est de lui qu’il s’agit pose ses valises au pays des hommes intègres pour la 3è fois. Lui qui était fortement pressenti à la tête d’une équipe de première division ivoirienne. Après Badra Alou Diallo « Conti » qui évolue sur le banc du club congolais d’Otoho et Baye Bâ avec les U-20 de la Mauritanie, il devient ainsi le 3è technicien malien à s’exiler en dehors du pays.
Rassemblés par
Sarr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *