FERMETURE DE LA SAISON SPORTIVE DU FOOT : Le viol de l’article 73.3 sème la confusion


La Fédération malienne de football (Fémafoot), a bouclée sa saison sportive le 5 décembre 2017. Motif : arrêts successifs de la Ligue 1. Le titre de champion n’a pu être attribué et reste ainsi vacant. A ce titre, comme conséquence aucun club en principe, ne sera relégué. Les clubs ont déjà libéré leurs joueurs et le tournoi de montée prévu le 20 décembre ne sera peut-être organisé sauf une violation flagrante de l’article 73.3

« L’arrêt de la saison sportive 2016-2017 à compter du 5 décembre 2017 avec comme conséquence le titre vacant de champion pour cette année conformément à l’art 73.4 des Règlements généraux et l’annulation de la décision nu 019-2016-2017-P.CE portant prolongation de la saison en date du 29 septembre », voilà mentionné dans une circulaire d’annonce, le secrétaire général de la Fémafoot, Ségui Kanté.
Ségui soutient que ce « arrêt est surtout motivé par le retard considérable dans la programmation de nos compétitions en raison des arrêts intempestifs et de la fermeture des stades par le ministère des Sports. De même, les coûts de financement et la fatigue des pratiquants ont aussi pesé dans la prise de décision ».
Toutefois, dans la même correspondance, le secrétaire général de la Fémafoot se permet de programmer le tournoi de montée en Ligue 1, prévu du 20 au 30 décembre 2017. Cela en violation flagrante de l’article 73.3 qui stipule que « aucune équipe ne peut monter ou descendre lorsque le championnat n’est pas arrivé à terme… Sauf concertation générale ».
Selon certains secrétaires généraux de clubs approchés par nos soins, cette correspondance de Ségui Kanté est nulle et de nul effet à cause des contre-vérités qu’elle contient. Ils indiquent que dans ce cas précis. Il reviendra au futur Comité de normalisation de se prononcer sur le cas.
A suivre donc
Sarr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *