FERMETURE DU STADE MAMADOU KONATE : Ce qui n’a pas été dit…


C’est suite à une décision préméditée du département des sports à travers la direction nationale des sports que le stade Mamadou Konaté devant abriter dimanche dernier la super Coupe 2015 a été fermé.

La super Coupe 2015 qui devrait être jouée dimanche 6 décembre 2015 entre le Stade malien et le Onze créateurs de Niaréla n’a finalement pu être disputée pour raison de fermeture du Stade Mamadou Konaté, à la surprise générale de ceux qui ont fait le déplacement au stade et de ceux qui étaient accrochés à leurs postes récepteurs. Le motif évoqué par les autorités en charge du sport pour justifier du report de la super Coupe 2015 : risques de troubles à l’ordre public.

Mais, en réalité, ce qui n’a pas été dit et qui mérite d’être porté à la connaissance de l’opinion, est que le 5 décembre 2015, le ministère des Sports, à travers la direction nationale des sports, a adressé le même jour deux correspondances au directeur régional de la police du district. Dans la première correspondance dont copie nous a été présentée, il est demandé au directeur régional de la police du district de » prendre toutes les dispositions utiles pour la tenue de la super Coupe 2015« . Et la deuxième correspondance signée des mains du directeur national des sports le même 5 décembre et adressée au directeur régional de la police du district, demande de « prendre des dispositions pour empêcher la tenue de la super Coupe 2015« . C’est là où réside l’incompréhension.

A l’analyse, le report de la super Coupe 2015 a été décidé en amont avant le match proprement dit mais annulé par la suite. En vérité, le report de la super Coupe a été décidé d’autorité avant les supposées troubles invoquées dimanche par le département des sports. L’annulation de la super Coupe 2015 était préméditée. Qu’est ce qui a poussé le département des sports à travers sa direction nationale à demander au directeur régional de la police du district d’empêcher la tenue de la rencontre ? Quel intérêt tire-il d’une telle démarche ? Pourquoi ne s’est-il pas limité à ce que ce dernier use des moyens légaux pour éviter tous débordements ?

Les troubles dont on parle sont imaginaires et n’ont pas eu lieu au stade. Avec la correspondance préméditée du département des sports, les deux équipes n’ont pas fait le déplacement à fortiori que des supporters se livrent en spectacle. Le motif de troubles invoqué n’est ni plus ni moins qu’une création du ministère des Sports du moment que l’acte pris dans ce sens a été prémédité pour justifier de la fermeture du stade Mamadou Konaté. Un autre prétexte qui va sans nul doute contribuer à radicaliser la tension au sein du football malien.

Mohamed Daou

2 Responses to FERMETURE DU STADE MAMADOU KONATE : Ce qui n’a pas été dit…

  1. IT dit :

    Bonjour, on ne sait vraiment pas ce que cherche le ministre des sports, les fauteurs de trouble sont connus pourquoi ne pas les en empêcher et pourquoi défendre quelqu’un qui défie une décision d’une structure légitime qu’est la fédération malienne de football, l’attaque à main armée est condamnable dans les pays et pourquoi pas au Mali, parce qu’il y a quelque qui cloche dans cette affaire. Quelqu’un qui attaque son prochain avec sabre et couteau et blesse des innocent et le lendemain il retrouve la liberté, où va le Mali?

  2. IT dit :

    Le ministre parle comme s’il n’y a que la fédération qui ne veut pas que le problème ne soit résolu,en faisant allusion au retrait du mandat à la fédération, tu sens qu’il n’a d’autre intention que cela parce que le camp des 4 clubs relégués ne cherchent que cela, donc lui même il va avec cette hypothèse, si le Mali est suspendu le Djoliba n’a rien à perdre, parce qu’il n’est qualifié en aucune compétition, mais le ministre en tirera les conséquences et c’est le régime IBK qui endossera la grande partie des responsabilités. Le ministre a été vice président de la fédération pourquoi il n’a pas fait ce qu’il demande à Baba?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *