FOOTBALL MALIEN : La Fifa nomme les membres du comité de normalisation de la Fémafoot


Après la décision du 20 décembre 2017 d’installer un nouveau comité de normalisation à la tête de la Fédération malienne de football (Fémafoot ), la Fifa et la Caf ont rendu officielle mercredi 10 janvier, la liste de ses membres.

L’ancienne ministre chargée des Relations avec les Institutions, porte-parole du gouvernement de 2008 à 2011 pendant le régime d’Amadou Toumani Touré, Mme N’Daou Fatoumata Guindo, va assurer la présidence dudit comité. Elle sera assistée de l’ancien ministre de la Jeunesse et des Sports, Me Mamadou Gaoussou Diarra qui occupe le poste de vice-président, de l’ancien président du Stade malien de Bamako, vainqueur de la Coupe de la Confédération 2009, Mahamadou Samaké, Youssouf Diallo et Losséni Bengaly.
La mission conjointe Fifa-Caf, conduite par le directeur régional zone Afrique et Caraïbes de la division association membres de la Fifa, Véron Mosengo Omba, la Coordinatrice développement du Programme Afrique francophone de la Fifa, Segbe Pritchett et le représentant de la Caf, Jacques Bernard Anouma, place une femme du secteur socioprofessionnel et ancien ministre à la tête de la Fémafoot. En compagnie des autres membres, ils doivent siffler tous les anti-jeux et permettre au football malien de sortir des tribunaux où il avait pratiquement élu domicile.
Dans le détail, ce comité dont le mandat s’achève le 30 avril 2018 a pour missions de gérer les affaires courantes de la Fémafoot; élaborer de nouveaux statuts qui soient en conformité avec les Statuts et standards de la Fifa, réviser les statuts des Ligues régionales et groupements et s’assurer de leur conformité vis-à-vis des statuts de la Fémafoot, identifier les délégués de l’Assemblée générale de la Fémafoot et organiser l’élection d’un nouveau comité exécutif de la Fédération.
Leurs actions devraient donc définitivement mettre un terme aux querelles interminables qui secouent la Fédération malienne de football depuis l’Assemblée générale ordinaire du 10 janvier 2015. Date à laquelle tous les problèmes liés à la crise avaient été soulevés, et qui se sont poursuivis au Mali puis devant le Tribunal arbitral du sport de Lausanne en Suisse.
Le Comité de normalisation mesure l’ampleur de la tâche confiée par la Fifa et la Caf.
La présidente N’Daou Fatoumata Guindo l’a indiquée au nom des quatre autres membres qui l’assistent.
« J’espère être à la hauteur de cette mission avec mon équipe afin que le football malien soit le grand gagnant. Je suis honorée et je remercie la Fifa pour cette confiance placée en moi pour diriger ce Comité de normalisation. Nous comptons sur l’accompagnement, le soutien des Maliens pour terminer cette mission le plutôt possible».

Boubacar Diakité dit Sarr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *