FOOTBALL MALIEN : Le nouveau PM reçoit des responsables du football


Le Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga a reçu le dimanche 24 avril 2017 à son domicile en présence du ministre des Sports, les responsables de notre football qui étaient venus faire part leurs suggestions et autres griefs sur la situation pour une sortie de crise. Mais, le hic est que d’aucuns en font de la suspension une priorité alors que les problèmes sont ailleurs.

L’honneur est revenu à l’ancien président de la Fémafoot, Boubacar Baba Diarra et certains de ses proches d’ouvrir les débats avec le nouveau Premier ministre en présence du ministre des Sports et un de ses conseillers.

Selon nos sources, il a souhaité d’abord son rétablissement tout en s’engageant dans un bref délai de lever toutes les sanctions qu’il avait arbitrairement prises à l’encontre de certains responsables clubs et Ligues.

A son tour, le Collectif des clubs et Ligues majoritaires à l’AG de la Fémafoot du 10 janvier 2015, représentés par son président Mamadou Dipa Fané, le président du CO de Bamako Moussa Konaté, le président de la Ligue régionale de Kidal Abéta Ag Seydou, de la Ligue régionale de Ségou Mamadou Sow et le représentant du Djoliba Yéli Sissoko, ont eu leur échange avec le Premier ministre.

Ils se sont félicités de la démarche du nouveau PM avant de faire la genèse et autres historiques de la crise. A tout le monde, le chef du gouvernement a expliqué qu’il souhaite trouvée une solution aux problèmes et dans les 48 h à venir. Il n’a pas également manqué, selon notre source, de rappeler que la décision ministérielle a été prise en toute responsabilité et par conséquent que toute la suite de la gestion de cette affaire mérite de la patience et du respect de toutes les dispositions légales.

Toujours, selon notre source, il reviendra à la Commission de médiation présidée par le porte-parole du gouvernement, de prendre attache avec les mêmes acteurs pour trouver une solution aux équations posées.

Abdel Kader Konaté, c’est de lui qu’il s’agit, assisté à cette tâche par deux autres ministres,n dont celui de la Jeunesse et de la Construction Citoyenne, Amadou Koïta ainsi que d’autres personnes ressources dont le directeur national du Sport et de l’Education physique, a entamé cette mission depuis hier,

Nous y reviendrons

Boubacar Diakité dit Sarr

 

Qui bloque la participation du Mali aux compétitions?

Dans quel Etat de droit sommes-nous, lorsqu’un simple président d’une Fédération se dresse contre la levée de la suspension du Mali par la Fifa ?.

Inconcevable mais vrai, le président déchu Boubacar Baba Diarra, par avocat interposé, écrit au Tribunal arbitral du Sport (Tas) pour, dit il, être surpris d’apprendre que la Femafoot avait introduit une déclaration d’appel contre la Fifa auprès du Tas pour demander la levée de la suspension de la Fémafoot, soutenant de ce fait que la Fémafoot n’a jamais déposé aucune plainte contre la Fifa.

Boubacar Baba Diarra qui joue au temps, soutient donc avoir introduit un recours à la Cours suprême du Mali contre la décision gouvernementale de dissolution de son Comité directeur le 8 mars 2017, pense qu’en absence de verdict de l’instance suprême, le Conor ne saurait agir au nom de la Fédération malienne de football devant le Tas.

« Aujourd’hui il est bon que les acteurs (joueurs, arbitres et supporters), autorités et responsables du football malien sachent que la suspension n’est pas une priorité de notre football. Mais, sont prioritaires : la réunification et la refondation en passant par la reprise des compétitions et surtout doter le football malien d’un texte, statuts et règlements que ceux de maintenant« , a dit un responsable sportif.

A l’en croire, cette suspension doit être une aubaine pour assainir le milieu footballistique et repartir sur de nouvelles bas et de façon inéluctable.

  1. D. S.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *