FOOTBALL MALIEN : Tas et Conor sur la même longueur d’onde


Après réception du dossier qu’il a envoyé aux parties et autres échanges, le moins que l’on puisse dire est que le Tribunal arbitral du sport (Tas), est prêt à collaboré avec l’actuel comité provisoire de normalisation du football malien, dirigé par Sidy Diallo.

Dans la communication reçue de la part du Tribunal arbitral du sport, il a été question de la dissolution du comité directeur de la Fédération malienne de football par le ministre des Sports et son remplacement par un Comité provisoire. Comme dire que les mandats en cours de l’équipe dirigeante actuelle du Conor sont légitimes au vu des documents dont ils sont en possession au sein du Tas.

Toutefois, le Tas informe le Conor avoir reçu un recours contre la décision no2017-0011-MS-SG devant la Cour Suprême du Mali.

Ce qui convient à dire que Boubacar Baba Diarra entend bloquer le processus encours de levée de suspension du Mali. Après le procès du tribunal de la Commune IV, qui a rejeté la requête de la Fédération malienne de football dans l’affaire de la scellée. Le comité directeur dissout a fait appel selon son avocate à la Cour Suprême du Mali. Reste à savoir ce que réservera cette institution de la décision du ministre des Sports. Mais la question qui taraude les esprits est de savoir comment jusque là le Département des Sports ignore cette procédure en son encontre.

« Donc c’est le président dissout Boubacar Baba Diarra qui bloque le départ des Cadets pour la Can au Gabon encore mieux les sorties des arbitres et autres programmes liés au football », s’est interrogé un observateur du football national. Pour lui, certains acteurs de notre sport roi se trompent en passant que l’Etat va changer sa position dans cette affaire. « Il est important de savoir que l’Etat n’a pas dissout la Fédération pour rien et nous devrons se saisir l’opportunité pour mettre de l’ordre dans ce secteur », conclut-il.

Toute fois, il regrette le fait que cette affaire soit portée à l’insu du Departement des Sports devant la Cour Suprême du Mali par des responsables de l’ex comité directeur et dénonce de leur part leur sens du patriotisme. Si cela est confirmé, ce qui veut dire que l’ex président de la Federation malienne de football bloquer le processus de levée de sanction contre le football malien.

Une attitude qu’on peut qualifiée de faux usage de faux. Puisque l’appel serait non seulement sans pièce et le Département n’est pas au courant. Puis comment un appel se retrouve au niveau de la Cour Suprême avant la Cour d’appel ?

Affaire à suivre donc

Sarr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *