LIVRES : ’Pensée d’une jeune africaine’’ dans les librairies


‘’Pensée d’une jeune africaine’’ est le premier ouvrage de Salimata Traoré, une jeune fille de 19 ans. Samedi 20 août 201, une cérémonie de présentation de l’ouvrage a eu lieu en présence d’Amadou Koïta, ministre de la Jeunesse et d’Abdoulaye Garba Tapo, ancien ministre de la Justice.

Cet ouvrage ‘’Pensée d’une jeune africaine’’ essaie de dénoncer les injustices des politiques africaines, tout en apportant des solutions par des conseils, des leçons de morale et de bons comportements. Il cherche à montrer les cultures et les valeurs de l’Afrique telle qu’elles sont. L’originalité de ce livre s’explique par le fait, qu’il est tiré des faits vécus par l’auteur.

« Mon objectif est qu’après la lecture de cet ouvrage, chaque jeune africain ait l’amour de sa patrie et de son continent ainsi que la volonté de se battre pour cette cause », a déclaré Salimata Traoré.

A la lumière de la conférence débat, le livre a été décortiqué en trois grandes parties. La première partie contient des citations, des revendications et des dénonciations du système politique africain. La deuxième partie est poétique. Elle exprime la sacralité des liens entre parents et enfants et entre amis en Afrique.

La troisième et dernière partie contiennent deux lettres, une première d’un père révolutionnaire à son fils et la seconde, une lettre d’un émigré a son frère au pays.

«Cette jeune fille a pu relever un défi que plusieurs d’entre nous ont mis toute leur vie pour y arriver : écrire un livre à 19 ans. Ce livre que j’appelle Recueil est multidimensionnel. Il contient plusieurs aspects : philosophie, littérature, politique et morale », a dit Ablaye Garba Tapo.

Mohamed Salia Touré, Modibo Dame, écrivain poète et plusieurs autres invités ont félicité la jeune écrivaine et l’ont encouragée à continuer son combat pour l’Afrique et le Mali.

Amadou Koïta, ministre de la Jeunesse et de la Construction citoyenne a félicité la jeune Salimata. « Cet ouvrage vient mettre fin aux doutes qui font rumeur d’une jeunesse africaine en perdition. Le gouvernement mettra tout en œuvre pour soutenir Salimata dans ses œuvres. Son livre sera distribué dans toutes les écoles pourque ses autres camarades puissent prendre l’exemple sur elle » .

A l’ouverture de la cérémonie, l’éditeur Alpha  Saloume Sow est revenu sur le parcours de la réalisation du livre. Il a dit que la maison d’édition  ‘‘Innov édition’’ a été mise en place pour venir en aide aux jeunes écrivains maliens dans le but de promouvoir la jeune plume.

« Le jeune âge de Salimata était pour moi une opportunité pour encourager ses autres sœurs et frères à pouvoir exploiter leur potentialité à l’art de l’écriture. Quand j’ai pris connaissance du contenu, j’étais tout ému. Le livre a édité et voici l’œuvre littéraire de l’une des plus jeunes écrivaines de l’histoire africaine ».

Jacques Coulibaly

(Stagiaire)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *