MARC WILMOTS, SELECTIONNEUR DE COTE D’IVOIRE « C’est un match où on doit prendre les trois points »


La Côte d’Ivoire reçoit ce samedi (17h30 TU) le Maroc, au stade Felix Houphoet Boigny d’Abidjan, dans le cadre de la 6è et dernière journée des éliminatoires du Mondial 2018. A quelques heures de cette rencontre considérée comme la finale du groupe C, le sélectionneur des Eléphants de Côte d’Ivoire, Marc Wilmots, est confiant. Après avoir tiré les leçons des matches précédents. «Mon équipe et moi sommes sereins et motivés à 200 % pour remporter cette finale face au Maroc », a-t-il déclaré au Les Echos.
Pour espérer battre les Lions de l’Atlas, le technicien belge les a domptés. Du moins, si l’on s’en tient à ses propos : « Nous avons étudié le Maroc sous toutes ses formes. Ils viendront pour défendre. Mais, je crois qu’à un moment donné, il faut nous regarder nous-mêmes. Comment on va jouer. Et ça, on a travaillé. On a fait une opposition. On a fait une séance vidéo, ce qui n’a pas été fait contre eux à l’aller et lors des autres rencontres ».
Il ajoute : « Nous avons besoin de notre 12è homme pour nous pousser à la victoire finale. Tout comme le peuple, nous voulons aller au Mondial », a-t-il lancé, tout en reconnaissant que l’entraîneur marocain, Hervé Renard, dispose d’une ossature qui regorge des joueurs talentueux.
Marc Wilmots sait bien que l’objectif final est la qualification de la Côte d’Ivoire, la 4è d’affilée en coupe du monde. D’où l’importance de cette rencontre : « Ce match est très important pour la Côte d’Ivoire. C’est une rencontre ou l’objectif final reste la victoire pour la coupe du monde. Pas de calcul, c’est un match où on doit prendre les trois points ». Ainsi soit-il.
Propos recueillis à Abidjan par
Boubacar Diakité dit Sarr

ABDELMALEK KETTANI, AMBASSADEUR DU MAROC EN RCI
« La dure loi du sport voudrait qu’un seul pays passe »
L’équipe nationale du Maroc est arrivée, mercredi soir à Abidjan. Elle a été accueillie à l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan par l’Ambassadeur du Maroc à Abidjan, Abdelmalek Kettani accompagné de quelques supporters qui ont effectué le déplacement.
Selon le diplomate marocain, « C’est un match qui va se jouer avec 22 acteurs sur le terrain et le 13è joueur, c’est-à-dire le public marocain et le public ivoirien. Bien sûr c’est un duel, quelque part fratricide parce que c’est un duel entre deux pays frères » a déclaré d’entrée de jeu Abdelmalek Kettani.
« C’est un duel qui va être au sommet de la pyramide africaine du football et nous espérons que le meilleur gagne. Aujourd’hui, nous sommes dans un esprit de fraternité, de sportivité », a poursuivi le diplomate marocain.
Mais, a-t-il insisté, « la dure loi du sport voudrait qu’un seul pays passe. Nous souhaitons le meilleur à tous, que ça se passe dans un bel esprit ».
« La fraternité, l’amitié et la cohésion entre nos deux peuples doivent rester de mise parce qu’elles dépassent de loin un simple match de football », a conseillé S.E avant d’invité et encouragé le 12è Lion à se « comporter comme de véritables ambassadeurs du Maroc ».
Propos recueillis à Abidjan par
Boubacar Diakité dit Sarr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *