NOUVEAU GOUVERNEMENT ABDOULAYE I. MAIGA « Le président n’a pas tenu sa parole, selon Me Demba Traoré de l’URD


L’annonce du gouvernement Abdoulaye Idrissa Maïga mardi 11 avril a suscité le mécontentement de la classe politique dont l’URD. Le rallongement de la taille de l’exécutif et le non-respect du genre font plus réagir le chargé de Communication de l’URD, Me Demba Traoré.

« La nomination de ce gouvernement est marquée par une promesse non tenue du chef de l’Etat : l’entrée de deux femmes mais également la sortie de deux femmes. Les femmes y restent minoritaires. C’est une provocation dérisoire parce que je ne vois pas l’intérêt de l’exécutif à narguer le genre. Je ne comprends pas ce qu’il cherche étant donné qu’il y a de cela quelque mois, le président de la République lui-même avait affirmé qu’il allait respecter le genre. Aussi, nous  sommes dans un pays fragilisé par la lutte syndicale avec des doléances non satisfaites de certaines couches sociales. Le moment est mal choisi pour rallonger la taille du gouvernement. A ce jeu, impossible de dire que nous n’avons pas les moyens. En clair, je pense que ce gouvernement n’offre aucune garantie pour sortir le pays du gouffre », a déclaré Me Demba Traoré.

Le gouvernement  Abdoulaye Idrissa Maïga, rendu public mardi par le secrétariat général du gouvernement, compte 35 membres, au lieu de 31 dans l’équipe sortante, dont le Premier ministre. Soit 4 ministres de plein exercice. Les femmes devraient être représentée à hauteur de 30 % comme promis par IBK.

Propos recueillis par

Boubacar Diakité dit Sarr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *