PARTICIPATION DU MALI AUX 8 E JEUX DE FRANCOPHONIE : Le ministère de la Culture doit justifier les 28 millions F CFA mis à sa disposition


Le département de la Culture doit justifier les 28 millions F CFA mis à sa disposition par le ministère des Sports pour la participation des artistes maliens aux 8e Jeux de la Francophonie.

Pour la participation du Mali aux 8e Jeux de la Francophonie à Abidjan du 21 au 30 juillet, l’Etat du Mali, selon le ministre des Sports, a débloqué 106 millions de F CFA.

La taille de la délégation malienne était de 130 personnes (artistes, joueurs, athlètes, officiels et journalistes). Bien que les préparatifs des Jeux sont assurés par le ministère des Sports, ce ministère a mis à la disposition du département de la Culture 28 millions de F CFA pour la prise en charge des seuls artistes maliens et des officiels. Aucun journaliste n’a été pris en charge par le département de la Culture. Aussi, aucun artiste n’a bénéficié d’un Kopeck pour ses préparatifs, autrement dit, ce sont les artistes, pour la plus part, qui ont mis la main à la poche.

Le ministère de la Culture s’est contenté de donner juste le « perdiem » qui, pour certains, n’a pas dépassé 105 000 F CFA par artiste pour les dix jours passés à Abidjan.

Il nous revient que pour les Jeux d’Abidjan, le nombre d’artistes et leurs accompagnateurs pris en charge par le département de la Culture ne dépassaient pas la quinzaine de personnes (deux membres du cabinet et un de la direction nationale de l’action culturelle).

Jamais, le département de la Culture n ‘a voulu communiquer sur le montant à lui alloué par le ministère des Sports. Il a fallu que des voix s’élèvent pour dénoncer les conditions de voyage de la délégation malienne et l’accident survenu en car malien de retour d’Abidjan des Aiglonnets pour que le ministre des Sports dise officiellement la clé de répartition des 106 millions de F CFA.

Puisque le chef de la délégation malienne aux Jeux, Amadou Diarra Yalcouye, a entretenu la presse vendredi dernier sur l’utilisation de 78 millions de F CFA, le département de la Culture doit faire autant car il s’agit de l’argent public surtout que beaucoup de personnes doutent de la gestion des 28 millions de F CFA.

Le représentant de Ramatoulaye Diallo le ministre de la culture à Abidjan doit démentir les nombreux artistes frustrés pour des conditions de leur préparation et séjour aux Jeux francophones en mettant à la disposition de l’opinion les justificatifs de l’utilisation des fonds alloués par le département des Sports.

Sur les 28 millions de F CFA, le ministère de la Culture, à ce qui se dit, n’a pris en charge que le volet « perdiem » des artistes, ainsi que les frais d’hôtels et perdiems des trois officiels. L’hébergement et la restauration des artistes étaient à la charge des organisateurs des Jeux.

M.F.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *