PRESIDENTIELLE DU 29 JUILLET : IBK officialise sa candidature


Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keita a annoncé sur les antennes de l’ORTM sa candidature à l’élection présidentielle du 29 juillet.

Sera-t-il candidat ou pas à l’élection présidentielle du 29 juillet ? La question était sur toutes les lèvres. Eh bien ! Ibrahim Boubacar Keita a mis fin aux suspens en se présentant candidat à sa propre succession.
Deux faits ont caractérisé cette présentation de candidature d’IBK. Le chef de l’Etat a surpris plus d’un en annonçant sa candidature chez lui en famille à Sebenicoro et sur les antennes de la télévision nationale. Beaucoup attendait à ce que le président fasse sa déclaration de candidature au cours d’un meeting.
Dans son adresse d’une dizaine de minutes, IBK a fait ressortir le bilan des cinq ans de gestion du pouvoir et les perspectives s’il est réélu.
Pendant les 5 ans, IBK a laissé entendre qu’il ne s’est jamais écarté des engagements pris envers le peuple malien. Morceaux choisis. « … La tâche était considérable, le challenge complexe et le contexte difficile. Mais je me suis mis à la tâche avec la confiance absolue de celui qui sait qu’il n’œuvre pas dans la solitude (…) …Tout au long de ma mission je n’ai pris en compte que l’intérêt supérieur de notre pays. Je puis aujourd’hui, sans forfanterie aucune, me réjouir des acquis de ces cinq dernières années. Investi de votre confiance, j’ai mené sans relâche le combat contre le péril terroriste. J’ai doté nos vaillantes forces armées des moyens nécessaires à la protection de nos populations et à la sécurisation de notre territoire et j’ai contribué à la mise en place d’une réponse concertée de la région sahélienne à la menace extrémiste… ».
Et d’ajouter qu’il a déployé le meilleur de son énergie « pour que soit mis en œuvre l’Accord pour la paix et la réconciliation, un accord qui préserve notre intégrité territoriale, balise la restauration de la cohésion nationale et nous garantit l’accompagnement de tous nos amis et partenaires dans l’œuvre de reconstruction que nous avons entreprise ».
Aujourd’hui, l’Etat à ses dires a entamé de manière significative son retour dans les zones où les populations du nord et du centre réclament sa présence. « L’administration se réinstalle et les services sociaux de base sont progressivement rétablis (…).
Si le peuple malien lui renouvelait sa confiance, IBK promet qu’il donnerait comme priorités de consolider les acquis, d’améliorer la prise en charge des urgences et de restituer entièrement à notre pays sa grandeur de nation debout. En tête des priorités, il dit placer la sécurisation de notre territoire national. « Les conséquences de la crise de 2012 ont été certainement plus profondes et la lutte contre le terrorisme beaucoup plus complexe que nous l’avions estimé… » , a dit le candidat IBK.
Elu, IBK garantit qu’il s’attachera aussi à relever entièrement et définitivement le triple challenge de la restauration de la paix, de la reconquête de l’unité et de la réussite de la réconciliation nationale…
Avec la candidature de IBK à la présidentielle, le jeu semble être ouvert avec plusieurs candidats pas les moindres.
A.S.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *