Rubrique: Débats

CE QU’IL FAUT QUE VOUS SACHIEZ…… La théorie du genre ou le gender

Marguerite Peeters, directrice de « Dialogue Dynamics », a publié « Le gender, une norme mondiale ? Outil de discernement » (Mame, 2013). Pour la théorie du gender, il n’existe pas de différence ontologique entre l’homme et la femme. L’identité masculine ou féminine ne serait pas inscrite dans la nature ou la réalité mais serait uniquement à attribuer à la culture.

GRAND DEBAT ECONOMIQUE : Ousmane Sy face à Dr. Abdoulaye Sall

Pour le 10ème numéro du « Grand débat économique », organisé par l’Association Forum de la Presse, la thématique ne pouvait être mieux trouvée. « Comment transférer les ressources aux collectivités et s’assurer de la bonne gouvernance de ces ressources » ? La problématique était au centre d’un face-à-face samedi dernier à la CCIM entre Ousmane Sy, ancien ministre chargé

SEGNE SANGARE, PSYCHOLOGUE : « Le harcèlement peut conduire au suicide et à l’alcoolisme »

Selon le psychologue Segné Sangaré, le harcèlement a de graves conséquences psychologiques sur l’individu et peut causer l’anxiété, les difficultés d’adaptation, la dépression, le stress post-traumatique, le suicide, l’alcoolisme ou la toxicomanie et des difficultés professionnelles. Il met en danger la santé de la victime. Le harcèlement psychologique constitue tout rejet de la personne dans

NAMA : Victime de harcèlement

Employé dans un service privé, Nama a subi des pressions de la part F., sa supérieure hiérarchique. Pour n’avoir cédé à aucune de ses avances, il a été relevé de son poste sans explication. Portrait. Le harcèlement sexuel ne touche pas que les femmes. Un homme aussi peut être harcelé par une collègue en milieu

RELIGIONS : La jurisprudence islamique sur le harcèlement

Le harcèlement (concernant l’homme ou la femme) est un acte banni par l’islam. Il consiste à insister sur le fondement  d’une relation.  Le harcèlement permet  ainsi d’importuner  l’homme  ou la femme concerné et contre sa volonté. Dans la jurisprudence islamique, le harcèlement est condamné. En islam, l’homme ne doit en aucun cas approcher ou regarder la femme d’autrui, si vous

LE HARCELEMENT : Une pratique ignorée dans la société traditionnelle

Le harcèlement n’était pas chose répandue en Afrique et particulièrement au Mali. C’est ce que nous explique Djibril Sissoko, président du Réseau des communicateurs traditionnels pour le développement en Commune IV. Pour Djibril Sissoko, président du Réseau des communicateurs traditionnel pour le développement (Recotrade) en Commune IV, le harcèlement rentre dans le cadre de la

LE HARCELEMENT : Une forme de destruction d’autrui

Le harcèlement se vit de plus en plus dans notre société, notamment dans le milieu scolaire, sur les lieux de travail, dans la rue… Cette forme de violence, basée sur des rapports de domination et d’intimidation qu’un individu exerce sur un autre, à des conséquences sociales.  Le harcèlement est un enchaînement d’agissements hostiles dont la

MICRO-TROTTOIR : Un phénomène inquiétant

Le harcèlement est une forme de violence insidieuse fréquente dans notre société. Dans le micro trottoir ci-dessus, des Bamakois donnent leurs avis sur le phénomène.  Mariam Traoré (assistante) : « Le harcèlement est une pratique courante de nos jours dans nos administrations, à l’école. Elle est vécue par les femmes et hommes. Je note, pour ma part,

HARCELEMENT : Sans recours juridique au Mali !

Le phénomène n’est pas nouveau, il a même pignon sur rue dans les services et dans les relations hommes/femmes. Malheureusement, contre ce fait critique il n’existe aucun recours juridique pour les victimes. Les causes qui peuvent expliquer l’émergence d’un phénomène de harcèlement au travail ou même relations hommes/femmes sont nombreuses et complexes. Des phénomènes liés à

APRES 34 ANS DE BONS ET LOYAUX SERVICES DANS L’ARMEE MALIENNE : Le Colonel Issa Diallo témoigne

Le colonel à la retraite Issa Diallo, un témoin privilégié, revient sur l’arrestation de certains officiers et sur le processus de décapitation de l’armée. 38 ans que le temps passe et je me souviens comme si c’était hier. Sous-lieutenant fraîchement sorti de l’Ecole militaire inter-armes (Emia) de Kati. Ce 28 février 1978, au matin, j’étais