SUPPORTERS DE FOOTBALL : Cheickna Demba vice-président de l’Unasam refait surface


Longtemps resté silencieux sur la crise qui traverse le football, Cheichna Demba vice-président de l’Unasam sort de son mutisme et lance un appel aux acteurs du football malien.
« Je suis resté silencieux parce que, Salaha et Bavieux, sont tous des maliens. Tôt ou tard ils vont se retrouver », pense Cheickna Demba, pour qui, en sa qualité de responsable des supporteurs, il ne pouvait qu’observer et surtout ne pas faire de parti pris. Il croit fermement que la situation actuelle du pays va obliger chacun à mettre de l’eau dans son vin.
« Quand on voit les différents résultats de nos équipes, le Mali ne doit pas rater cette bonne occasion pour pouvoir faire encore des résultats ». Il s’est réjoui de la nomination du nouveau ministre des Sports Me Jean Claude Sidibé. « Il est de la maison et c’est quelqu’un qui a dirigé le basketball avec beaucoup de résultats, je suis convaincu qu’il va réussir sa mission ».
L’installation du Conor, à son avis est le signe de l’échec des solutions nationales. « Mais, si la situation l’exige on est obligé de l’accepter », explique-t-il. Si pour lui, l’Unasam est la seule structure qui, depuis une vingtaine d’années, œuvre pour toutes les équipes du Mali, Cheickna Demba dénonce le « comportement de certains individus qui se promènent dans les différents services pour perturber la quiétude des gens en faisant des quêtes au nom des supporters. Cela n’est pas normal et l’Unasam n’est jamais rentré dans ce genre de manœuvre » dit-il.
Au passage, il dénonce Didier Deschamps qui serait en train de détourner des joueurs maliens. « J’ai signalé le cas de Ngolo Kanté à l’époque et aujourd’hui, il est en train de mettre la pression sur nos jeunes ».
A propos de la promesse du président de la République de récompenser les sportifs, le président de l’Unasam demande aux jeunes de rester patient, « tant que vos doléances ne seront pas satisfaites Cheickna Demba ne dormira pas et vous pouvez en être sûr », a-t-il conclu.
Ibrahima Ndiaye

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *